palabre

Bienvenue sur mon blog

18 mai, 2009

Risque de sanctions en cas de référendum constitutionnel

Classé dans : International — palabre @ 10:08

Risque de sanctions en cas de référendum constitutionnelRisque de sanctions en cas de référendum constitutionnel© AFPLa Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a prévenu dimanche que le Niger s’exposerait à des « sanctions » s’il organise un référendum sur une nouvelle constitution à l’approche de la présidentielle, comme le souhaite le président Mamadou Tandja.

 

« Tous les (15) Etats de la Cedeao ont signé un protocole additionnel leur interdisant de modifier leur constitution dans les six mois précédant une élection, sans un consensus des acteurs politiques du pays », a déclaré le directeur des Affaires politiques de l’organisation, le Dr Abdel-Fatau Musah, à la télévision privée nigérienne Bonféreye.

M. Musah a fait cette déclaration à l’issue d’une réunion de deux jours à Niamey du Conseil des sages de la Cedeao, chargé de prévenir et régler les confits dans l’espace communautaire.

Le protocole en question, ratifié par le Niger, a été signé le 20 décembre 2001 à Dakar.

Une élection présidentielle est prévue au Niger le 14 novembre. Conformément à la constitution du pays, le président Tandja, 70 ans, doit se retirer le 22 décembre, à l’issue de son deuxième quinquennat.

« Blocus économique »

Mais il a annoncé début mai sa volonté de convoquer un référendum portant sur une nouvelle constitution qui lui permettrait de briguer un troisième mandat.

Les partis nigériens d’opposition, tout comme plusieurs formations de la majorité présidentielle, les ONG et les syndicats, s’opposent farouchement à ce projet.

« Un référendum sur le changement de constitution ou pour son annulation est une modification de cette constitution », a soutenu le Dr Musah, ajoutant que le Niger s’expose à « un blocus économique » de la Cedeao et d’autres sanctions de l’Union africaine (UA) et de l’Onu.

M. Tandja a eu des entretiens vendredi avec une délégation du Conseil des sages au sujet de la « crise » née de sa volonté d’organiser cette consultation.

Une réponse à “Risque de sanctions en cas de référendum constitutionnel”

  1. Hadiza Mai Moussa dit :

    Je trouve que ce blog est génial, il y a un effort de dépassement de soit dans l’analyse, tout est à l’honneur du créateur, bon courage.

Laisser un commentaire

 

Langue de bois |
La Feuille Moissagaise |
Les Jeunes CDH Verviétois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Services d’intérêt économiq...
| Le Blog-Notes d'Yves Baumul...
| RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN